Suite à la réunion entre Emmanuel Macron et différents acteurs du sport, le gouvernement a également révélé vouloir créer des emplois dans les clubs amateurs et faire revenir les mineurs dès décembre.

Un plan d’aide en deux parties

400 millions d’euros d’aides. Voilà ce qui a été acté lors de la réunion du mardi 17 novembre dernier entre Emmanuel Macron et plusieurs acteurs du monde du sport.

Le président de la République aux côtés de Jean Castex, des ministres de l’économie, de l’Education national de la jeunes et des Sports ont reçu pendant plusieurs heures athlètes, personnalités ou encore présidents de fédérations.

Et, les point clés de cette réunion se divisent en deux parties : le monde amateur et le monde professionnel.

Création d’un « Pass’Sport »

Côté sport amateur, on compte :

  • Un « Pass’Sport » à 100 millions d’euros pour aider les plus fragiles à prendre des licences dès 2021.
  • 15 millions d’euros investi par l’Etat pour venir en aide aux petites associations.
  • 5 000 postes de services civiques fléchés vers le sport pour aider les petits clubs.

L’autre mesure phare pour le sport amateur est le retour des mineurs dans leur club le mois prochain. C’est le chef de l’Etat lui-même qui a souhaité que les mineurs puissent reprendre une activité. Bien sûr, ce retour ne va pas sans son lot de mesures sanitaires. Le ministère chargé des Sports et les acteurs locaux devront se pencher sur un protocole sanitaire adapté.

Retour du public dans les stades en 2021 ?

Le nombre de spectateurs pourraient être décidé en fonction de la capacité.

Côté sport professionnel, on compte :

  • 110 millions d’euros pour compenser les perte dues à billetterie. A savoir que cette aide était jusqu’à lors verrouiller, faute de compatibilité européenne. Cette aide sera répartie en fonction de la dépendance à la billetterie des clubs masculins et féminins.
  • Exonération de cotisations sociales patronales, hors retraite complémentaire.
  • Aide au paiement des cotisations égale à 20% de la masse salariale.
  • Eligibilité des clubs au dispositif des prêts participatifs de l’Etat.

A noter que ces aides concernent majoritairement les clubs de moins de 250 salariés.

D’autres mesures ont été annoncées. Tout d’abord celle tant attendue concernant le public dans les stades. Et bien, il faudra attendre 2021 pour peut-être revoir du monde dans les tribunes avec une jauge relative en fonction de la capacité du stade. Emmanuel Macron a demandé au Gouvernement de se pencher sur cette possibilité-là.

Un campagne pour promouvoir les bienfaits du sport

Les loisirs sportifs ont également été pris en compte. Un fond de solidarité sera adapté pour couvrir les charges fixes des établissements fermés au-delà du 1er décembre. Néanmoins, des solutions pour les salles de sport de plus de 50 salariés sont encore à l’étude, selon le Gouvernement.

Plus globalement, le sport sera au cœur d’une vaste campagne de communication nationale. L’objectif ? Promouvoir les bien fait de la pratique sportive sur la santé des Français.

Par Paul-Roch Bruneton

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *