Après avoir recueilli, quelques témoignages d’étudiants en détresse. Ce troisième podcast est consacré au monde de la culture. Secteur également touché par la crise sanitaire

La culture est en grande souffrance depuis le début de la crise sanitaire. Pour faire entendre sa voix, le monde de la culture doit jouer des coudes. Pour cela, les artistes ont choisi d’occuper les théâtres entre autres. Le mouvement est parti de l’Odéon, un théâtre parisien, il y a environ deux semaines. À La Criée, à Marseille, les intermittents sont installés depuis lundi. Maxime, 23 ans, comédien, est sorti il y a tout juste un an de l’ERACM, École Régionale d’acteurs de Cannes et Marseille. Il fait partie des coordinateurs de cette action. S’il s’estime chanceux par rapport à d’autres, son quotidien aussi à été bouleversé.

De manière plus ou moins simple, le confinement a été un moteur d’adaptation, notamment pour le monde de la culture. Mais le comédien l’explique, qui dit adaptation dit aussi apprentissage.

Maxime Christian explique aussi les difficultés de retour sur scène dans ce contexte sanitaire.

L’occupation est prévue pour durer. Le comédien espère que l’action se poursuive plusieurs semaines, et même plusieurs mois. Autre action dans le cadre de l’occupation : « La criée de La Criée ». Rassemblement sur le parvis du théâtre à 14h30 tous les lundi, mercredi et vendredi. Un espace de parole libre comme le définit le jeune homme, ouvert à tous ceux qui souhaitent y contribuer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *