Plus d’un mois que la France est reconfinée, mais Emmanuel Macron demande « encore une grande vigilance ». Réouverture des commerces, fin de la limite de déplacement d’un kilomètre, circulation libre pour Noël et le jour de l’An…Le détail du plan de déconfinement exposé par le président de la République.

Le bilan épidémiologique s’améliore

« Le pic de la seconde vague est passé. » Emmanuel Macron s’est satisfait de l’évolution de la propagation du coronavirus, en tenant un discours positif, dans le but de rassurer les Français. Selon un sondage IFOP du 19 novembre, 89% des Français sondés « craignent une explosion sociale en France. » Ce chiffre est notamment dû aux dernières manifestations que connait le pays.

Sur le plan sanitaire Emmanuel Macron a souligné que depuis sa dernière allocution (NDLR : 28 octobre), le bilan moyen quotidien des contaminations a été divisé par 3 en France.

Un déconfinement en trois paliers

Le gouvernement et le chef de l’Etat n’ont pas choisi la même stratégie que lors du premier déconfinement. Cette fois, Emmanuel Macron a annoncé que ce processus s’effectuera en trois paliers.

  • Le 28 novembre, ouverture des commerces : Le premier allègement interviendra dès samedi avec la réouverture de tous les commerces avec un protocole sanitaire strictes. Ils devront en revanche fermer boutique à 21h. En ce qui concerne les déplacements, l’attestation sera toujours en vigueur sur l’ensemble du territoire. Le chef de l’Etat a annoncé également que les déplacements pour motif de promenade en extérieur seront élargis à un rayon de 20km. Les activités extra-scolaires seront autorisés dès ce samedi, tout comme les offices religieux dans la limite de 30 personnes.
  • Le 15 décembre fin du confinement mais installation d’un couvre-feu : A cette date Emmanuel Macron a indiqué que « si nous arrivons à 5 000 quotidiens par jour » les déplacements sur l’ensemble du territoire seront autorisés sans attestations. Le président de la République a néanmoins déclaré la mise en place d’un couvre-feu de 21h à 7h. Seules exceptions faîtes pour les soirs du 24 et 31 décembre pour célébrer « les fêtes de fins d’années en famille même si elles ne seront pas comme les autres ». En ce qui concerne le milieu culturel, les théâtres, musées, opéras et cinémas pourront rouvrir si la situation sanitaire le permet.
  • Le 20 janvier réouverture des bars et restaurants : L’ultime étape interviendra à cette date car pour le Président « nous aurons le recul suffisant sur les fêtes de fin d’années ». Le chef de l’Etat a annoncé que « les salles de sport et les restaurants pourront rouvrir » et le « couvre-feu pourra être décalé. » Tout en précisant que ces mesures seront effectives si la barre des 5 000 contaminations quotidiennes n’est pas dépassée.

« En France le vaccin ne sera pas obligatoire ».

Il était attendu sur le vaccin contre la Covid19 et Emmanuel Macron a annoncé qu’en « France le vaccin ne sera pas obligatoire ». Il a précisé également qu’une « campagne de vaccination sera lancée fin décembre, début janvier. » Le président de la République a confirmé que la vaccination se fera en priorité pour « les personnes les plus fragiles ». Après une première vague de vaccination au début de l’année 2021, Emmanuel Macron a indiqué qu’une seconde vague de vaccination sera effectuée au printemps.

Le président de la République a rappelé que cette crise sanitaire était également une crise économique qui touchait « l’ensemble du milieux professionnel ». Il a annoncé que le gouvernement continuera à aider les entreprises mais aussi les PME, TPE en difficultés. Ceux qui « resteront fermées administrativement » dans les prochaines semaines le président promet une aide de 20% de leur chiffre d’affaires annuel, au lieu des 10 000 euros déjà proposés.

Par Enzo Buonalana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *