Donal Trump résiste et tient tête à Joe Biden, qui était favori dans les instituts de sondages américain. La situation est très tenue en Floride, dans l’Ohio et en Pennsylvanie. Ces Etats peuvent faire basculer le scrutin.

Légère avance pour Biden, Trump dans la course

L’élection présidentielle américaine arrive à son therme. Après plusieurs mois de campagne, Donald Trump et Joe Biden vont être fixés sur leur sort. La plupart des Etats ont livré leur verdict et on se dirige sur un scenario similaire à celui de 2016.

Mercredi 4 novembre, à 6h30, Joe Biden obtient 209 grands électeurs en remportant notamment la Californie (55 grands électeurs), la Virginie (13 grands électeurs) et le Delaware (3 grands électeurs). Donald Trump, obtient 136 grands électeurs, le président sortant remporte par exemple la Caroline du Sud (9 grands électeurs), l’Utah (6 grands électeurs) et le Mississippi (6 grands électeurs).

Le mode de scrutin est particulier aux Etats-Unis car le président est élu au suffrage universel indirect. Les électeurs américains ne votent pas directement pour le candidat mais pour des grands électeurs (le nombre varie selon le nombre d’habitant de chaque Etat). La Californie (le plus grand état) compte 55 grands électeurs, le Texas en dénombre 33 et la Floride, 29 grands électeurs.

Où va se jouer le scrutin ?

Donald Trump et Joe Biden devront encore attendre quelques heures, voir quelques jours car certains Etats n’ont pas fini de dépouiller. Ces même Etats sont pour la plupart les plus important car ils ne sont pas encrés Républicains ou Démocrate. Par exemple, la Californie, qui a toujours voté démocrate, ou du Kansas, qui vote régulièrement républicain, une dizaine d’Etats américains, les « swing states« , sont plus hésitants et jouent un rôle fondamental.

En 2016 Donald Trump avait gagné six de ces « swing states »

  • Floride
  • Pennsylvanie
  • Michigan
  • Caroline du Nord
  • Wisconsin
  • Arizona

Ces grands électeurs qui ont été élu se réuniront le 14 décembre prochain pour voter le 46e président des Etats-Unis. Celui-ci prendre officiellement son poste en janvier prochain, en prêtant serment au Capitol.

Par Enzo Buonalana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *