Un an après la mise en place du premier confinement, certains étudiants ne s’en remettent toujours pas. Pour ce deuxième épisode de notre série de podcast « Confinement, c’était il y a un an », témoignages d’étudiants en détresse.

Hier nous vous avons replongé au cœur du confinement du mois de mars 2020. Une période où tous les secteurs d’activité ont été touchés. Ils auront la parole tout au long de cette semaine spéciale confinement sur le Mag Marseillais. Aujourd’hui, gros plan sur les étudiants qui ont été les grands oubliés de cette crise sanitaires pendant longtemps par le gouvernement…Depuis le 30 octobre dernier, il n’y a plus de cours dans les universités, les étudiants doivent à nouveau travailler à distance, sans vie sociale…À la fin du confinement le Centre National de ressources et de résilience a mené une enquête et faisait état de chiffres alarmants…11,4 % des 70 000 étudiants interrogés ont eu des idées suicidaires au cours des douze derniers mois…


Encore récemment ou un étudiant lyonnais en master s’est jeté par la fenêtre du quatrième étage de sa résidence universitaire…D’après un rapport de l’Organisation internationale du travail, 50% des jeunes de 18 à 29 ans sont actuellement sujets à la dépression et à l’anxiété. Mais la problématique ne s’arrête pas là…En effet, Il n’y a en moyenne qu’un psychologue pour 30.000 étudiants, et le délai d’attente pour obtenir une de ces consultations gratuites était déjà avant la crise sanitaire de 3 ou 4 mois…

Pour le troisième épisode disponible vendredi 19 mars à 2020, reviendra sur le milieu de la culture gravement impacté par la crise sanitaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *