Un rapport des autopsies pratiquées sur la star américaine, sa fille et les sept autres victimes a été publié. Les neuf passagers sont morts sur le coup

Impact à 296km/h

Les médecins légistes du comté de Los Angeles, ont levé les doutes concernant les circonstances de la mort de Kobe Bryant, notamment. Ils ont publié, ce vendredi, le rapport des autopsies pratiquées sur Kobe et les huit autres victimes du crash d’hélicoptère du 26 janvier dernier.

Ces autopsies révèlent que la mort du basketteur, de sa fille Gianna et des autres passager a été quasi instantanée. «Ce type de blessures provoque une mort rapide sinon immédiate», indique le rapport. Des blessures liées à un impact violent entre l’hélicoptère et le sol. En effet, l’engin volait à près de 296km/h, explique Juan Carrillo, légiste principal. Ce qui signifie que les victimes et Kobe, n’ont probablement pas souffert avant de mourir.

 « Les tests toxicologiques n’ont détecté aucune présence d’alcool ou de drogue »

Autre conclusion du rapport de l’autopsie. La mort de star américaine, de sa fille et des sept autres victimes est accidentelle. Personne à bord était sous l’emprise de drogue ou d’alcool. Et notamment le pilote, Ara Zobayan. «Les tests toxicologiques n’ont détecté aucune présence d’alcool ou de drogue. Les substances testées incluent: benzodiazépine, cocaïne, fentanyl, héroïne, marijuana, opioïdes, phéncyclidine et amphétamine», précise le rapport des légistes.

Plusieurs blessures post-mortem ont été également détectées. Notamment des brûlures et de nombreuses fractures sur chacune des victimes.

Pour rappel, l’ancien joueur des Los Angeles Lakers, sa fille Gianna et une famille amie de Gianna, se rendaient en hélicoptère à un tournoi de basket. Les causes de la mort sont donc simplement liées aux conditions climatiques.

Par Paul-Roch Bruneton

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *