Troisième de Sampaoli sur le banc Marseillais et première défaite pour le coach argentin avec l’OM. Son équipe s’est inclinée 3-0 face à Nice.

Jamais deux sans trois…Beh pas pour cette fois-ci ! Après deux victoires pour les deux premiers matches de Sampaoli avec l’Olympique de Marseille, les Olympiens n’ont pas fait la passe de trois. En déplacement ce samedi après-midi à l’Allianz Riviera pour affronter Nice, l’OM s’incline sévèrement contre Nice 3 buts à 0. Cinquième avant le match, les Marseillais reculent d’un rang après cette défaite avec 45 points. Le Racing Club de Lens est cinquième, mais doit jouer son match de championnat ce dimanche.

Un OM sans inspiration face à Nice

Après une bonne première demi-heure, les Marseillais se sont éteints dans cette rencontre. Après plusieurs offensives niçoises (18e, 32e), les Olympiens étaient punis logiquement avant la pause. Servi par Amine Gouiri à la 34e minute, Kephren Thuram reprenait le centre de la tête et trompait Steve Mandanda. Le premier buteur niçois, n’était pas contrarié pour ajuster sa tête. En effet, seul au milieu de 6 défenseurs niçois.

Alors que Boubacar Kamara était absent, car suspendu, Jorge Sampaoli avait décidé d’aligner Olivier Ntcham avec Pape Gueye au milieu. Et encore une fois, Ntcham était une nouvelle fois décevant. Titulaire pour la troisième fois, il est également sorti (remplacé par Henrique) pour la troisième fois à la mi-temps. Au retour des vestiaires rien ne changeait pour les Marseillais. Toujours pas de rythme, d’agressivité et des erreurs techniques en veux-tu en voilà.

Les Marseillais mal menés jusqu’au bout

Les Niçois profitaient d’une erreur marseillaise pour doubler la mise à la 74e minute. Sur une touche anodine dans leur camp les Olympiens se mettaient en danger seuls et concédaient le deuxième but. Luis Henrique jouait vite une touche dans l’axe pour Balerdi, le défenseur argentin tergiverse et se fait chiper le ballon par Amine Gouiri. Le Niçois récupérait et trompait Steve Mandanda grâce à une frappe qui passait sous les jambes du gardien phocéen.

On n’a pas vu d’agressivité, de détermination, de projection vers l’avant, pourtant des caractéristiques observées pour les deux premiers matches de Sampaoli. Les Marseillais qui étaient revenus dans les derniers instants face à Brest (2-1) n’ont pas su renverser la situation ce samedi après-midi. Même s’ils y ont cru après le but de Dario Benendetto (86e), mais refusé logiquement pour un retour de hors-jeu. Pour finir un match de « merde », Claude Maurice venait inscrire le troisième but niçois à la 91e minute. La trêve internationale va surement être studieuse pour Sampaoli et ses hommes pour corriger les aspects encore trop fragiles.

Les déclaration d’après-match

La réaction de Jorge Sampaoli en conf’ de presse : « Sur la première mi-temps, c’est le meilleur niveau de jeu que j’ai vu de l’équipe. On était capables de jouer vers l’intérieur, on a été supérieurs à diverses hauteurs du jeu mais on n’a pas su concrétiser les occasions. Ensuite, on a vu une équipe plus désespérée et ça donne une conclusion logique au match ce soir. (…) Ce qui inquiétant, c’est la perte d’unité de l’équipe. Une erreur individuelle peut se rattraper mais désormais, il faut mettre en place un esprit de jeu collectif qu’on a justement perdu en deuxième période. »

La réaction de Saïf-Eddine Khaoui en conf’ de presse : « Je ne sais pas quoi vous dire… On a totalement raté notre match, que ce soit en première ou en deuxième. On va profiter de la trêve pour continuer à travailler« 

Par Enzo Buonalana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *